Imprimer

Les foyers de vie accueillent des adultes hommes et femmes présentant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés orientés par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées.
Leur action s’inscrit dans le cadre législatif et règlementaire de la loi 2002.2 rénovant l’action sociale et la loi 2005.102 sur l’égalité des chances et l’accès à la citoyenneté des personnes handicapées.
Le projet d’établissement présente les valeur, les objectifs, et les modalités d’organisation et de fonctionnement de l’établissement.

 

Nos objectifs


•    Accompagner chaque personne accueillie dans son parcours de vie, en prenant en compte ses potentialités et ses aspirations.  
•    Créer les conditions d’accès à une vie la plus autonome possible ;
•    Favoriser le développement personnel, entretenir les acquis et développer les potentiels au travers de multiples activités quotidiennes.
•    Favoriser la participation à une vie sociale et citoyenne par le biais d’activités inscrite dans l’environnement ordinaire.
•    Accompagner chaque personne accueillie dans sa vie relationnelle (famille, , proches, amis, vie affective,…)
•    Veiller à la santé et au bienêtre de chacun par un accompagnement pour l’accès au soin, en lien avec les professionnels de santé ;
•    Permettre de participer à l’évolution du fonctionnement de l’établissement.

Les foyers de vie Atout Brenne sont aujourd’hui répartis sur 3 sites : Le Blanc, Saint Benoit du Sault et Saint Gaultier.

Modalités d'accueil et d'accompagnement

Les foyers sont ouverts 365 jours par an et proposent différentes modalités d’accueil en fonction des besoins :

L’internat : accueil à l’hébergement du lundi au dimanche. Les week-end sont planifiés à l’avance, et il est possible d’en organiser hors de l’établissement (week-end en famille,…).

L’accueil de jour : accueil du lundi au vendredi, hors jours fériés. retour au domicile tous les soirs. Repas du midi sur place.

L’internat à temps partiel : Accueil en hébergement à temps partiel (séquentiel), en relation avec le projet personnalisé et la notification d’orientation de la Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

L’accueil temporaire : accueil en hébergement pour une durée déterminée, soit pour répondre à :
-    Une situation d’urgence : la MDPH est chargée de la coordination des situations d’urgence. Toute demande d’urgence est ainsi à transmettre à la MDPH qui en évaluera le degré ().
-    Un accueil temporaire : il peut être demandé par toute personne bénéficiant de l’orientation foyer de vie par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).  Ainsi, des personnes accueillies en accueil de jour peuvent elles aussi bénéficier d’accueil temporaire en internat.
L’accueil temporaire peut être demandé pour de multiples motifs qui vont du besoin de répit à l’organisation de la vie familiale, sociale et professionnelle des aidants familiaux en passant par des périodes d’essai et des transitions entre modes d’accompagnement et périodes de la vie. Il peut donc être ponctuel ou régulier, et plus ou moins long. L’accueil temporaire est limité à une période de 90 jours par an, et l’organisation de ces périodes est confiée aux établissements, en partenariat avec la MDPH.

Participation des personnes accueillies

Chaque personne accueillie a des droits, des libertés et des devoirs et les professionnels veillent à favoriser l'expression de chacun aussi bien individuellement que collectivement.

Des temps et lieux d’expression individuelle sont organisés : suivi individuel, projet personnalisé.


Des lieux et temps d’expression collective sont proposés aux personnes accueillies : Réunion de résidants, participation à des commissions : menus, architecture, Conseil de Vie Sociale (CVS).

Le Projet d’accompagnement personnalisé
Chaque personne accueillie bénéficie d’un projet d’accompagnement personnalisé (PAP), qui constitue un avenant au contrat de séjour. Il est construit dans les 6 mois qui suivent l’arrivée, par l’équipe et avec la personne. IL est révisé à minima une fois par an. Il précise les objectifs et les prestations individuelles et collectives qui seront nécessaires pour le projet de vie. Il tient compte des besoins, des attentes et des capacités.